Les horaires du magasin se trouvent  dans les infos pratiques.

Vous recherchez
Mon panier
Aucun article
» » Les différents Thés Verts Japonais
Exporter en pdf  Exporter en pdf


Les Différents Thés Verts Japonais

Le thé produit au Japon est à 99% du thé vert, les célèbres types de thés verts Japonais, Sencha, Gyokuro, Hoji-Cha, kabuse-Cha, Matcha et Tamaryoku-Cha, sont tous des thés verts.

Le thé vert est en fait un thé qui n’a pas subit de fermentation, il faut donc après la cueillette stopper le plus rapidement possible l’oxydation des feuilles.

Le procédé utilisé au Japon est le chauffage par vapeur. Dès la fin de la récolte les feuilles sont étuvées, à l’inverse de la Chine où les feuilles sont séchées par contact direct (chaleur sèche).

 

 

Le Sencha, le plus répandu des thés verts japonais

 

Le Sencha est le type de thé le plus répandu, il représente 70 % de la production japonaise, du meilleur marché au plus haut de gamme.

Après le stoppage de leur oxydation par étuvage, les feuilles subissent plusieurs phases de malaxage qui les sèchent et donnent ainsi leur forme caractéristique d’aiguille.

 

Le Gyokuro, un thé d'exception issu de la culture "ombrée"

 

Le Gyokuro est un thé de luxe, du fait de son mode de culture un vrai Gyokuro est cher.

Il représenterait 1 % de la production nationale au Japon.

Son mode de fabrication ne diffère guère de celui d’un sencha, c’est dans la plantation que se situe la fondamentale différence, car le Gyokuro est issu de la culture « ombrée »

La plantation est recouverte par des nattes de bambou 20 jours avant la cueillette présumée, l’effet de cet ombrage est d’inhiber la photosynthèse, ainsi les feuilles sont extrêmement riche en théanine , qui est un acide aminé en charge de la douceur du thé, et permet au thé de conserver ses composés aromatiques, mais aussi sa théine !

 

Le Kabuse Cha, un autre thé vert "d'ombre" japonais 

 

Tout comme le Gyokuro, le Kabuse Cha est issu de la culture « ombrée »,

Mais son temps d’ombrage est plus court, environ 10 jours.

Le résultat se situe entre le Sencha et le Gyokuro, il se cultive dans de nombreuses régions du Japon, mais la surface cultivée est particulièrement importante dans le département de Mie.

 

Le Tamaryoku-Cha, mélange de deux cultures

 

L'appellation, Tamaryoku-Cha, cache un mélange de deux thés très différents, sa production est élitiste car elle ne dépasse pas les 3% de la production des thés verts au Japon.

Un des thés que compose ce mélange est produit selon la méthode chinoise, en effet son oxydation est stoppée par contact direct, le second thé composant le Tamaryoku-Cha, est en fait produit comme un sencha, la phase de malaxage qui donne la forme en aiguille reconnaissable du sencha n’est pas effectuée, ce qui a pour effet de donner une feuille torsadée en forme de crochet.

 
Le Bancha, le thé vert japonais le plus commun

 

Le Bancha est un thé de base issu des feuilles basses du théier qui sert entre autre à l’élaboration du « Bancha-Hojicha » le thé vert grillé.

 
Le Matcha, un thé vert en poudre!

 

Le matcha est un thé en poudre que les Japonais utilisent pour la fameuse cérémonie du thé, afin d’obtenir cette poudre de thé, on passe les feuilles dans une meule en pierre appelée « Tencha ».

Tout comme le Gyokuro ce thé est issu de cultures couvertes.

Le matcha est souvent utilisé en pâtisserie.

 

Le Hoji-cha, un thé vert du Japon de grande consommation

 

Le Hoji-Cha est un thé de grande consommation obtenu par une forte torréfaction des feuilles, on dit de lui qu'il est grillé.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser sa couleur brune, il s’agit bien d’un thé vert car il n’est pas fermenté.

 

Le Gen-maÏcha, une curiosité japonaise

 

Le Gen-maÏcha est composé de thé sencha ou bancha, dans lequel on ajoute du riz grillé et/ou soufflé.

Le KokeÏcha est un thé vert de trois ans d'age aux feuilles broyées

Le  Kukicha: littéralement "thé des tiges"

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site